La période industrielle

Contrat de mariage entre Jean Joseph Gui Henri de Bourguet de Guilhem Marquis de Travanet et Marie Jeanne de Bombelles  (copie du 2 août 1817).
Archives Royaumont

Plan de l'enclos de Royaumont, copie de 1822 du plan annexé à l’acte de vente de l’abbaye, en date du 1er février 1815, par les héritiers de Pierre Nicolas de Travanet à Joseph van der Mersch. 
Ce plan de situation permet de visualiser les principaux réaménagements opérés depuis le début de l’activité textile : creusement d’un canal pour la roue motrice, construction d’un bâtiment de tissage et de logements ouvriers (fermant en diagonale la "cour du Boulanger"), aménagement d’une nouvelle entrée sur le chemin de Viarmes.
Encre et aquarelle sur papier, 29,5 x 42 cm
Archives Royaumont

Cachet  de l’entreprise van der Mersch, Raban, Galerie Delorme, s. d. [avant 1832]
Sur ce cachet à vocation commerciale, on reconnaît l'ancien palais abbatial où habitait alors le propriétaire de la fabrique et sa famille ainsi que les anciens bâtiments conventuels où sont installés les ateliers. On n’aperçoit cependant aucun indice évoquant une l'activité industrielle dans les lieux.
Gravure, 12,5 x 12,6 cm
Archives Royaumont

Le Magasin Pittoresque , tome 1er, pp. 267-268
Paris : s. n., 1833
Dans les années 1830, les ruines gothiques deviennent des curiosités archéologiques... Ce périodique publié par Edouard Charton (1807-1890) est l'un des premiers à représenter le dernier vestige de l'église abbatiale, évoquant à peine la reconversion industrielle de l'ancienne abbaye de Royaumont.

Plan de propriété de J. A. Vandermersch [sic] à Royaumont (Seine et Oise)
Plan de l'enclos de Royaumont en août 1853, délimitant les propriétés respectives du marquis de Bellissen et de Joseph van der Mersch. Réalisé alors que l'abbaye-usine s'était spécialisée dans l'impression sur étoffe, ce document précise l'usage des différents bâtiments ainsi que leur valeur.
Encre et lavis sur papier, 62 x 44, 5 cm
Archives Royaumont

Le cloître, par H. C. [Henri de Courmont ?], s. d. [vers 1855]
Représentation de la galerie sud du cloître avant que le société La Morinière et Cie n'y installent leurs tables à imprimer les étoffes.
Photographie, 43 x 54 cm
Archives Royaumont

Façade nord du bâtiment des cottages, anonyme, s. d. [avant 1860]
Cette représentation de l'ancien bâtiment de tissage et de la maison de maître bâtie en son milieu permet de voir le jardin qui bordait l'arrière des locations.
Photographie, 31 x 24 cm
Archives Royaumont

Ruines de l’abbaye de Royaumont, par F. Villeneuve (1796-1842), s. d.
On retrouve, presque à l'identique, la tourelle de l'église, qui deviendra bientôt le symbole de l'ancien monastère... Derrière elle figure la maison de maître construite par le marquis  de Travanet en 1795, appelée plus tard « maison de la Tour ». A gauche, l’un des bâtiments de tissage (qui seront reconvertis en « cottages » par la famille van der Mersch).
Collection privée